CAE – 26 février 2020 – Intervention suite au compte rendu de mission à Madagascar

Mercredi dernier, les députés Rodrigue Kokouendo, Hervé Berville, Hubert Julien-Laferrière et Bérengère Poletti présentaient en commission des affaires étrangères le compte rendu de leur mission à Madagascar.

Alliés de longues dates, partenaires stratégiques dans l’océan Indien où La France est présente à Mayotte et à la Réunion, les relations franco-malgaches n’ont pourtant pas toujours été au beau fixe. C’est donc sur l’avenir de notre partenariat que j’ai souhaité́ interroger mes collègues.

Le 26 juin prochain, Madagascar célébrera le 60éme anniversaire de son indépendance. Les élections transparentes et sans troubles qu’a connu le pays sont un véritable gage d’espoir et d’optimisme pour l’avenir. Il nous appartient maintenant de construire entre nos deux nations le partenariat de demain. L’aide publique au développement en sera, je l’espère, la clé de voute, et accompagnera la grande île au potentiel jamais décrié vers un développement plein et entier.

La faiblesse de l’aide au développement par rapport au besoin mondial oblige la France à adopter une approche ciblée vers les pays où les besoins sont les plus importants. Je me réjouis à ce titre de constater que Madagascar fait partie des 19 pays qui bénéficieront en priorité de l’APD française.