[Circo] Visite du CHU de Reims

En cette période de crise sanitaire, je me suis rendue au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Reims afin de rencontrer les équipes et d’échanger avec les personnels de santé avec lesquels nous avons pu dresser le bilan sur la gestion de la crise.

Au cœur de la crise, le CHU de Reims aura su grâce au courage et au dévouement de l’ensemble de ses personnels soignants et non-soignants, faire face à l’afflux important de patients touchés par la maladie. 

Cette crise aura permis à l’hôpital de mettre en avant les forces et les faiblesses de son organisation et de ses pratiques. J’étais heureuse de constater le développement de nombreuses bonnes pratiques telles que la télé-consultation pour les personnes nécessitant un suivi régulier de leur état général de santé et ne pouvant se déplacer au risque d’être contaminées mais également de permettre aux personnels hospitaliers une meilleure gestion des flux humains sur site.

Cette période difficile aura également mis en avant l’importance de tous les maillons de la chaine hospitalière, qu’ils soient des personnels soignants et non-soignants. Je pense aux hommes et femmes de ménage ainsi qu’aux services de blanchisserie qui ont dû augmenter très fortement leur charge de travail et que je tiens à remercier tout particulièrement pour leur courage et leur engagement au service de nos concitoyens.

La prochaine phase qui va s’imposer à nous est celle de l’après confinement. Nous allons tous ensemble poursuivre nos efforts afin d’améliorer notre système de santé. Je suivrai et défendrai ces sujets lors du Projet de loi de Finance et du Projet de loi de financement de la sécurité sociale qui seront examinés dès septembre à l’Assemblée Nationale. Je serai particulièrement attentive et vigilante à ce que nous donnions les moyens à tous les maillons de la chaîne hospitalière d’exercer leur métier dans des conditions dignes.

Par ailleurs, dans le cadre de la construction du nouvel hôpital, je serai pleinement engagée et suivrai attentivement la création du Conseil national de l’investissement en santé afin d’équiper suffisamment en matériel cet ouvrage public qui a pour ambition de moderniser l’offre de soins mais également d’offrir un confort pour les résidents, pour les praticiens mais aussi pour les personnes de passage en réduisant la pénibilité grâce à des circuits optimisés.

Je souhaite remercier le professeur Philippe Rieu, Président de la Commission Médicale d’Etablissement, Frédéric Espenel, Directeur Général Adjoint ainsi que le Docteur Cousson des services de réanimation ainsi que l’ensemble des équipes du CHU pour leur accueil mais surtout pour leur courage et leur dévouement au service de tous nos concitoyens.