Confiné, mais pas isolé !

En cette période de crise, je souhaite lancer un appel à la solidarité.

Le confinement que nous devons tous observer, nous pousse à changer notre mode de vie et notre rapport à l’autre. Si nous voulons passer cette période dans les meilleures conditions possibles et en sortir plus grands, nous devons faire preuve de solidarité et nous entraider les uns les autres.

Faites savoir à vos proches mais aussi à toutes les personnes autour de vous que vous serez présent pour eux !

Nous pouvons, ensemble, faire unité. Prenons soin les uns des autres et plus particulièrement des plus vulnérables.

A votre échelle, que ce soit dans votre rue ou dans votre immeuble, diffusez l’information selon laquelle vous répondriez présent si on devait avoir besoin de vous.

  • Prenez des nouvelles de vos proches et des personnes qui vous entourent.
  • Mutualisez vos déplacements.
    • –  Informez vos voisins que vous avez l’intention d’aller faire vos courses.
    • –  Dites leur quand vous allez à la pharmacie. Il existe plusieurs moyens pour y arriver :
  • Diffuser une lettre auprès de vos voisins avec vos coordonnées.
  • Placer une feuille d’émargement dans votre ascenseur.
  • Créer une publication sur vos réseaux sociaux. Plus qu’un comportement, c’est un état d’esprit, une manière de vivre que nous devons adopter.

Chaque action compte. Organisons-nous !

L’activité de votre entreprise est impactée par le Coronavirus. Quelles sont les mesures de soutien et les contacts utiles pour vous accompagner ?

Face à l’épidémie du Coronavirus COVID-19, le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises :

  1. Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
  2. Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes ;
  3. Un soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
  4. La mobilisation de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
  5. Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;
  6. L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises ;
  7. La reconnaissance par l’Etat et les collectivités locales du Coronavirus comme un cas de force majeure pour leurs marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’Etat et des collectivités locales, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.

Contact Grand Est : ge.pole3E@direccte.gouv.fr – 03 69 20 99 28

Je m'abonne à la Newsletter

BREXIT : LA PROTECTION DE NOS CONCITOYENS AU ROYAUME-UNI DOIT ETRE UNE PRIORITÉ ABSOLUE

Vidéo – Commission des affaires étrangères – 19 février 2020

Mercredi dernier, mes collègues Pierre-Henri Dumont et Alexandre Holroyd présentaient en commission des affaires étrangères un excellent rapport faisant suite à leur mission d’information sur le partenariat futur entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Retrouvez mon intervention ci-dessous :

Continuer la lecture de « BREXIT : LA PROTECTION DE NOS CONCITOYENS AU ROYAUME-UNI DOIT ETRE UNE PRIORITÉ ABSOLUE »

Déplacement au Rwanda sur les enjeux de santé mondiale – Février 2020

Engagée depuis le début de mon mandat sur les problématiques liées au développement, j’ai pris part avec l’ONG Action Santé Mondiale à un déplacement de 4 jours au Rwanda, en vue d’analyser les enjeux de santé nationaux et internationaux au sein d’un État appartenant à̀ la catégorie des pays dits les moins avancés. Au travers de visites de terrain et de rencontres institutionnelles, notre délégation composée de quatre parlementaires a cherché à appréhender la réalité du terrain, et notamment les conséquences sur les populations des maladies infantiles évitables par vaccination, les difficultés d’accès aux soins pour les femmes, le rôle crucial des communautés et de la société civile dans l’accès aux soins, tout en cherchant à analyser les succès, les initiatives efficaces et les enjeux de la coopération française en la matière. 

Continuer la lecture de « Déplacement au Rwanda sur les enjeux de santé mondiale – Février 2020 »

Perdre son humanité en perdant sa liberté

Au mois de juillet 2018 était votée la loi asile et immigration. Une des raisons pour laquelle je me suis opposée à cette loi est l’allongement de la durée en centre de rétention administrative, les CRA, passant de 45 à 90 jours. Ces lieux où l’on enferme les étrangers qui n’ont pas, en principe, vocation à rester sur le sol français.

Ces dernières semaines j’ai participé à différentes rencontres à l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et des apatrides), à l’OFII (office français de l’immigration et de l’intégration) de Paris, en CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) ou sur un camp de migrants situé à Reims. Cette fois il s’agit du Centre de Rétention Administrative de Toulouse.

Continuer la lecture de « Perdre son humanité en perdant sa liberté »

Le CETA c’est quoi ?

Nous allons voter mardi prochain l’Accord Economique et Commercial Global entre l’Union Européenne et le Canada, plus connu sous le nom de CETA.

Ce traité a soulevé beaucoup de craintes chez nombre de nos concitoyens. C’est conscient de ces enjeux que le Président de la République a mandaté une commission indépendante afin d’évaluer l’impact attendu de l’entrée en vigueur du CETA sur l’environnement, le climat et la santé. Un rapport spécifique sur les filières agricoles sensibles a également été rendu au parlement. C’est à la lumière de ces deux études indépendantes que j’ai pris la décision de voter pour le CETA.

Continuer la lecture de « Le CETA c’est quoi ? »