Mise en œuvre des mesures de simplification

Publiée le 10 octobre 2017

Mme Aina Kuric attire l’attention de M. le ministre de l’action et des comptes publics sur la mise en œuvre des mesures de simplification administrative, notamment sur l’excès de normes qui pèsent sur le travail, et ce toutes filières confondues. À titre d’exemple, les normes régissant les emplois de travail saisonnier sont très contraignantes au vu d’un emploi bref et temporaire.

Dans la Marne, les vendanges représentent chaque année 120 000 emplois saisonniers sur une durée d’une quinzaine de jours environ. Les personnes recrutées le sont dans le cadre d’un contrat vendanges, qui est un contrat de type particulier, proche d’un contrat saisonnier classique. La durée du contrat ne doit pas dépasser un mois. Pour l’élaboration de ce contrat, de nombreuses formalités sont nécessaires et de fait, beaucoup de vignerons n’ont d’autre choix que de déléguer cette tâche, ce qui représente également un coût.

Plus généralement, des administrateurs du syndicat général des vignerons (SGV) ont également témoigné des difficultés rencontrées au quotidien par les viticulteurs, qu’il s’agisse du changement permanent des normes juridiques ou de la complexité des démarches et des formalités. Les exploitations familiales sont de très petites entreprises gérées par une ou deux personnes qui ne peuvent plus faire face à la diversité et à la complexité des règles qui leurs sont applicables.

Elle souhaite savoir si ces différents points sont également à l’étude dans le cadre de la simplification des normes prévue par le Gouvernement.

Je télécharge cette question en PDF