La pérennité des assistants d’éducation

Publiée le 10 octobre 2017

Mme Aina Kuric attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale sur le fonctionnement et la pérennité du dispositif des assistants d’éducation. En vertu du décret n° 2005-1194 du 22 septembre 2005 fixant les conditions de recrutement et d’emploi des assistants d’éducation, leur contrat est conclu pour une durée maximale de trois ans, dans la limite d’un engagement de six années scolaires.

Les assistants d’éducation sont un appui indispensable et font partie intégrante de la communauté éducative. Néanmoins, ces postes ne sont pas pérennes. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question de moyens puisque bien souvent, une nouvelle personne prend le relais à la fin du contrat. Le dispositif des assistants pédagogiques est très pertinent et rencontre un réel succès notamment dans les établissements REP et REP+, car les assistants permettent un relais supplémentaire non négligeable.

Elle lui demande donc si une réforme du contrat des assistants d’éducation est prévue afin de leur offrir une situation plus pérenne, qui leur bénéficierait tout autant qu’aux établissements concernés.