Non classé4 ans pour la sécurité des français

20 septembre 2021
https://i2.wp.com/www.ainakuric.fr/wp-content/uploads/2021/09/images.jpeg?fit=335%2C150&ssl=1

4 ans pour la sécurité des français ! 

« La sécurité est le devoir, la cause même de notre destin, de notre nation, qui doit faire bloc », Emmanuel Macron.

  1. Une action menée depuis 2017 pour la sécurité a permis d’obtenir des résultats significatifs :
  • Augmentation de 1,7 Mds€ du budget du ministère de l’Intérieur : 500 M€ supplémentaires en 2022 pour mettre en oeuvre les mesures décidées lors du Beauvau de la Sécurité
  • Recrutement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires 
  • 36 attentats déjoués
  • 1/4 de cambriolages en moins
  • Baisse de 20% des vols de véhicules
  • 7837 cartels de drogue démantelés

2. Nous allons plus loin en renforçant la sécurité et les moyens des forces de l’ordre : 

  • Une loi de programmation et d’orientation pour la sécurité intérieure (Lopsi) proposée au début de l’année 2022 pour penser la police et la gendarmerie de 2030, notamment la modernisation numérique ;
  • De nouvelles amendes forfaitaires pour l’occupation illicite de terrains par des gens du voyage et pour celle des halls d’immeuble ;
  • Plus de bleu sur le terrain avec le doublement en 10 ans de la présence des policiers et gendarmes sur la voie publique. Une réforme des horaires des forces de sécurité devra être présentée au début de l’année 2022 pour permettre un accroissement de leur présence sur le terrain ;
  • Une meilleure prise en charge des victimes avec la généralisation des plaintes en ligne dès 2023 ;
  • Un investissement dans l’humain et la formation (augmentation de 50% de la durée de formation, 6 mois maximum entre l’obtention du concours et l’entrée dans l’école de police, des métiers de la police judiciaire plus attractif avec le lancement d’un plan pour l’investigation – formation, OPJ intégré à la formation initiale) ;
  • Une mise à niveau des équipements de la police technique et scientifique (nouveaux uniformes en 2022, finalisation des 15 000 caméras piéton restant à déployer) ;
  • La création d’une réserve opérationnelle de 30 000 réservistes. Celle de la gendarmerie accueillera 20 000 réservistes supplémentaires.

3. Sans oublier la transparence et la sanction des fautes qui seraient commises par les forces de l’ordre : 

  • En réponse aux critiques visant l’IGPN et l’IGGN, leurs rapports seront rendus publics ;
  • La création d’une instance parlementaire de contrôle des forces de l’ordre. Sur le modèle de la délégation parlementaire au renseignement, son but sera de procéder à l’évaluation de l’action des forces de l’ordre.

 

 

 

 

Peter Lenfant

https://i2.wp.com/www.ainakuric.fr/wp-content/uploads/2020/10/AK-Logo-HD-VDef.png?resize=320%2C180&ssl=1
Aina Kuric
Députée de la Marne
Contact
01 40 63 67 60
Assemblée nationale, 126 rue de l'université, 75007 Paris

Permanence

07 88 03 07 66
15 Rue Gambetta, 51100 Reims
Le groupe Agir ensemble