Centre national d’enseignement à distance

14 mai 2021

Question publiée le 09 mars 2021 :

Mme Aina Kuric attire l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur les conditions d’encadrement des épreuves de spécialités des élèves de lycées privés hors contrats et ceux inscrits au Centre national d’enseignement à distance (CNED). En effet, la crise sanitaire sans précédent que subit le pays a obligé le ministère à modifier les règles et conditions d’examens des épreuves de baccalauréat pour l’année 2020-2021. Cependant, nombre d’élèves en France n’effectuent et ne préparent pas ces épreuves dans des établissements scolaires. Chaque année, près de 20 000 candidats libres sont dénombrés et parmi eux un grand nombre préparent cet examen par le biais du Centre national d’enseignement à distance (CNED). À la différence des élèves de terminale inscrits dans un établissement scolaire public ou sous contrat qui seront évalués selon les critères d’un contrôle continu, ces candidats libres sont convoqués pour des épreuves de spécialité. Il est donc légitime de se demander s’il n’y a pas dans l’application de cette décision une forme de rupture d’égalité entre les différents candidats aux épreuves du baccalauréat. Elle souhaiterait savoir comment le ministère entend répondre aux inquiétudes des candidats libres au sujet de leurs épreuves de l’examen du baccalauréat.

La réponse n’a pas encore été publiée.

Romain Chantemargue

Conseiller communication et relations presses

https://i2.wp.com/www.ainakuric.fr/wp-content/uploads/2020/10/AK-Logo-HD-VDef.png?resize=320%2C180&ssl=1
Aina Kuric
Députée de la Marne
Contact
01 40 63 67 60
Assemblée nationale, 126 rue de l'université, 75007 Paris

Permanence

07 88 03 07 66
15 Rue Gambetta, 51100 Reims
Le groupe Agir ensemble